LA COMPAGNIE

Tout commence à notre arrivée sur la pointe bretonne. Nouveau virage. Nous créons la compagnie de théâtre On t’a vu sur la pointe. La pointe c’est le point d’équilibre instable d’où l’on commence à faire des choix pour créer, et d’où l’on s’élance ensuite sur scène pour raconter. Au bord des rivages, sur les pointes, nous nous abîmons plein de désirs fous dans l’étendue des possibles.

Nous sommes Michel Poirier, président, Anne-Cécile Richard et Antoine Malfettes, comédiens associés à la direction de la compagnie.

Michel Poirier

12019781_504795449697335_3642045252078708799_n

Passionné de théâtre et engagé dans différentes associations culturelles, il est aussi conteur. Depuis 2014, il est président de la compagnie On t’a vu sur la pointe, un soutien actif pour les décisions artistiques et les choix techniques.

Anne-Cécile Richard

OLIVIER ALLARD

Parallèlement à des études de littérature, elle suit des cours de théâtre au lycée L’Externat des Enfants Nantais en option théâtre au bac, au T.U. à Nantes avec Christophe Rouxel, et au conservatoire du XXème arrondissement à Paris. Elle participe aussi à deux spectacles de danse-théâtre créés par la compagnie Aki Gahuk et mis en scène par la chorégraphe Makissa Diabaté. Ces spectacles sont conçus à partir d’improvisations sur les thèmes de l’exil et de l’attente, et sur des œuvres de Nancy Huston et Annie Ernaux. Elle se forme ensuite aux arts de la scène à temps plein à l’École Lecoq, puis à l’Académie Internationale Des Arts du Spectacle dirigée par Carlo Boso. A la sortie de l’école en 2008, elle retrouve Christophe Rouxel pour la création de La maladie de la mort de Marguerite Duras au Théâtre Icare à Saint Nazaire. La même année, elle joue son premier rôle dans le film Parking de Gaetan Saint Rémy, réalisateur belge. Elle travaille ensuite pour des spectacles de répertoire contemporain (L’Inattendu de Fabrice Melquiot, avec la compagnie CQFD – région PACA), ou de répertoire classique (L’Avare, Les Fourberies de Scapin, Les Précieuses Ridicules, Le médecin volant de Molière ou Le Cid de Corneille avec une compagnie en région Centre).
Dernièrement, elle a joué le rôle d’Hélène dans la mise en scène de Christophe Rouxel d’Un chapeau de paille d’Italie. Elle joue dans le spectacle de théâtre d’objets La Pelle du large, mis en scène par Philippe Genty. La danse et le chant font partie intégrante de son parcours de comédienne.

Antoine Malfettes

Portrait Antoine Malfettes

Il découvre le théâtre avec Patrice Douchet, du Théâtre de la Tête Noire de Saran. Il continue son apprentissage en Turquie, au Lycée français d’Istanbul, et participe à différents festivals de théâtre en Europe. A son retour en France, il entre au Conservatoire d’Orléans, sous la direction de Jean-Claude Cotillard. Il y découvre le masque avec Christian Massas et Raphaël Bianciotto. Cette découverte le conduit à suivre les cours de l’Académie Internationale des Arts du Spectacle dirigée par Carlo Boso, pendant 3 ans. A l’issue de cette formation, il part au Mali suivre l’enseignement de Broulaye Camara, maître marionnettiste africain. En 2009, il rencontre Philippe Genty et Mary Underwood au cours d’un stage à l’Institut International de la marionnette de Charleville-Mézières. De cette rencontre naît le spectacle de théâtre d’objets La Pelle du Large, mis en scène par Philippe Genty et co-écrit avec les artistes du projet. Ce stage est aussi l’occasion de rencontrer Jérôme Murat, qui engage ensuite Antoine pour jouer son célèbre numéro de cabaret la statue à deux têtes dans le monde entier. Antoine retrouve Patrice Douchet du Théâtre de la Tête Noire pour deux créations du répertoire contemporain, Vénézuela de Guy Helminger en 2010 et Chimères, la valse des écorchés, mis en scène par Anne Contensou en 2012. Il a joué dernièrement le rôle de Bobin dans Un chapeau de paille d’Italie d’Eugène Labiche, mis en scène par Christophe Rouxel. Il continue de tourner dans La Pelle du large de Philippe Genty.

La compagnie On t’a vu sur la pointe est soutenue :

Pour son fonctionnement par la commune d’Allaire depuis 2015.
Pour Traversées, la compagnie a été accueillie en résidence par la MCNN – centre de création et de production de Nevers, et a reçu le soutien du théâtre Le Canal – Théâtre du pays de Redon, Scène conventionnée pour le théâtre, du Théâtre Icare (Saint Nazaire), de la commune d’Allaire, et de la commune de Fégréac.
Pour La résidence de nos mémoires, par la Fondation de France, le théâtre Le Canal – Théâtre du pays de Redon, Scène conventionnée pour le théâtre et La Résidence de la Vallée du Don à Guémené-Penfao.
Pour Chicanes, la compagnie est accueillie en résidence par La Forge à Fégréac, La Paillette et la Salle Guy Ropartz à Rennes, Le Dôme à Saint-Avé, le Bouffou Théâtre à la coque à Hennebont, L’Asphodèle à Questembert. Le spectacle est soutenu en co-production par Le Canal – Théâtre du pays de Redon, Scène conventionnée pour le théâtre, le Bouffou Théâtre à la coque à Hennebont, L’Asphodèle – Centre culturel à Questembert, Rennes Métropole, le Département du Morbihan.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s