Héroïnes

affiche partenaires légère

durée : 55 minutes / autonome en lumière et en son / seule-en-scène / adapté à tous types de lieux / noir demandé

Héroïnes est librement inspiré de La Nappe blanche de Françoise Legendre, de La Masure de ma mère de Jeanine Ogor et Jean Rohou, des paroles recueillies à la maison de retraite de Guémené-Penfao et auprès d’agricultrices du Pays de Redon.

Le XXème siècle en Europe a vu les campagnes se métamorphoser. L’arrivée de routes, du téléphone, de l’eau courante… Le tracteur a remplacé le cheval de trait, le remembrement a transformé les paysages en profondeur, et aujourd’hui, les premiers robots de traite entrent en jeu.

Des charrues aux tracteurs connectés, en quelques décennies seulement.

Vertigineux.

Et les femmes dans tout ça ? Oui, les femmes. Dans le milieu agricole, elles ont toujours été présentes, mais trop souvent invisibles. Longtemps sans statut, sans être déclarées, certaines travaillent encore sans reconnaissance.

Dans ce seule-en-scène touchant et sincère, nous suivons Cécile, qui tente de trouver des réponses à ses questions. Dans la crise agricole actuelle, dans les voix des femmes qui ont travaillé la terre, et dans son héritage familial : une nappe blanche transmise de femme en femme.

Ce spectacle de théâtre documentaire propose un voyage du XXème siècle à nos jours, à travers le regard de ces héroïnes, et pose la question de notre avenir commun.

Ici : dossier heroines